La Bonne année

Un gangster prépare, avec son complice, ce qu’il qualifie de « premier hold-up psychologique de l’histoire du banditisme ». Juste à côté de la bijouterie Van Cleef & Arpels, sur la Croisette, à Cannes, se trouve la boutique d’une belle antiquaire qui attire le regard du malfrat. Le cambrioleur et l’antiquaire s’éprennent l’un de l’autre. Il est sympathique mais sans raffinement, elle est cultivée et indépendante mais découvre au contact de Simon que la vanité de son milieu lui pèse, et qu’elle désire une histoire d’amour simple et franche. Le plan du hold-up que prépare longuement le cambrioleur est à peine plus sophistiqué que ses manœuvres de séduction.