iBoy

Les éclats d’un téléphone portable se logent dans le cerveau d’un adolescent qui peut ainsi contrôler les dispositifs électroniques et utiliser ce pouvoir pour se venger.